L'observatoire Vésuvien

L'observatoire Vésuvien

 

 

L'idée d'un Observatoire pour le Vésuve est née en 1823 lorsque deux célèbres volcanologues travaillant sur le volcan (Monticilli et Covelli) voulurent un endroit pour travailler sur un ouvrage relatant l'activité de 1822. Leur projet a été retenue mais il a fallu attendre 1832 pour que des études sur la réalisation d'un observatoire soit entamée. Ce programme d'étude a duré jusque 1839 et fut mené par Leopoldo Pilla. Ce dernier s'intéressa notamment au dynamisme éruptif du Vésuve mais aussi à la nature des produits projetés.

 

En 1840, le roi Ferdinand de Bourbon qui venait juste de monter sur le trône du règne des Deux - Siciles, autorisa la construction d'un observatoire mais dont la vocation était météorologique (pour observer les effets des éruptions sur le climat). Il en confia la direction à Macedonio Melloni de Parme. L'observatoire a été construit en 1841. Outre l'analyse des phénomènes météorologiques liés aux éruptions, l'Observatoire a également été équipé de sismographes.

 

En 1848 des mouvements politiques ont lieu en Italie et Macedonio, libéral, fut destitué de ses fonctions de directeur. Dès lors l'Observatoire fut abandonné. En 1852, Luigi Palmieri, un passionné de sciences, obtint l'autorisation d'effectuer des études dans le bâtiment mais en prenant les frais à sa charge. Il a consacré une partie de ses recherches à démontré au Gouvernement que l'Observatoire était essentiel pour un édifice tel que le Vésuve. Il réussit sa mission avec brio et devint le nouveau directeur en 1856.

Dès sa nomination, Palmieri fit installer un sismographe électromagnétique qu'il avait lui même créé. Ce sismographe a été pendant 20 ans le meilleur sismographe au monde.

 

En 1859, Palmieri décide de tenir un ouvrage intitulé "Les annales de l'Observatoire" dans lequel il relata toutes les phases du volcan.

 

En 1860, l'Observatoire Vésuvien a été annexé à la chaire de Physique Terrestre de l'Université de Naples. Palmieri fut très populaire et il a été très admiré lorsque, en 1872, il resta enfermé dans l'Observatoire avec son assistant lors d'une important éruption du célèbre volcan. La lave avait encerclé la colline sur laquelle était construite l'Observatoire ! La température de l'air à cet endroit était de 72 ° mais pourtant ils ont mené à bien leur mission malgré les conditions difficiles de l'enfermement. Vu les grandes températures on les a cru morts mais ils ont survécu suscitant l'admiration des napolitains.

 

Par la suite il fut nommé Sénateur du Règne et conseiller municipal de Naples.

 

En 1885, l'importance dédiée à l'Observatoire diminua. En 1896, Palmieri meurt. La direction de l'Observatoire sera confiée à Eugenio Semmola jusque 1902. A partir de cette date c'est Raffaele Vittorio qui prend la direction du bâtiment. Il occupa le poste jusque 1909.

 

De 1911 à 1914, le directeur de l'Observatoire était un des plus célèbres volcanologues du monde à cette époque : Guiseppe Mercalli. Le même Mercalli qui a établit l'illustre échelle des intensités d'un tremblement de terre évaluées sur la base de ses effets (l'échelle de mercalli date de 1898).

 

Par la suite, la direction fut confiée à un Comité Volcanologique Universitaire.

 

De 1926 à 1935 le poste de directeur fut rétabli et confié à un élève et collaborateur de Mercalli : Alessandro Malladra.

 

De 1935 à 1970 le directeur était Guiseppe Imbo qui était professeur de Volcanologie à l'Université de Naples. En 1965 l'Observatoire a été flanqué d'un bâtiment plus moderne.

 

Aujourd'hui l'Observatoire ne contient plus que de nombreux instruments historiques puisque le petit musée de minéraux et la bibliothèque spécialisées ainsi que les photos du volcan ont été transférées ailleurs dans un Observatoire plus moderne situé dans Naples même. Le directeur actuel se nomme Giuseppe Luongo.



25/03/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres